enfants_violence_conjugale.jpgLe questionnaire auto-administré est la dernière sous-partie de l’enquête Cadre de Vie et Sécurité de L’INSEE. Sont qualifiés de « sensibles » : les attouchements, les agressions sexuelles ainsi que les menaces et les violences physiques commises par une personne qui vit avec l’enquêté au moment de l’enquête. Les auteurs montrent d’abord que les habitants de la région PACA ne sont pas plus ou moins touchés par ces victimations que l’ensemble des habitants de la France métropolitaine. Ensuite, les résultats démontrent l’importance du conjoint ou de l’ex-conjoint en tant qu’auteur. Par exemple, les violences physiques sont pour moitié commises par une personne qui vit avec l’enquêté au moment de l’enquête. Les résultats montrent également que les victimes sont principalement des femmes, plutôt jeunes, vivant le plus souvent seules ou dans une famille monoparentale. Les auteurs mettent également en évidence un phénomène de multi-victimation ou cumul des victimations. Enfin, les résultats confirment la très forte sous-déclaration de ces violences de l’intimité. Pour toutes ces victimations « sensibles », moins de 15% des victimes se sont rendues dans un service de police ou de gendarmerie et moins de 8% ont déposé une plainte en bonne et due forme.

Photo : blog-france-emmanuelle.com