educ_jeunes.jpgDans le cadre du travail auprès des jeunes en situation de rue, les actions collectives et communautaires se sont de plus en plus développées ces vingt dernières années, au Vietnam ainsi que dans d’autres pays d’Asie du Sud-Est. La mise en place des foyers d’accueil pour jeunes en grand besoin d’encadrement nécessite l’organisation conjointe d’une vie commune ainsi que des activités collectives afin d’améliorer leur cadre de vie.
Pour les jeunes en situation de rue et à haut risque, l’action collective constitue un moyen d’ouverture de l’espace de rencontre, d’échanges de vécu et d’intégration sociale, par le biais des activités sportives, artistiques et culturelles ainsi que par les apprentissages socioprofessionnels et d’autonomie sociale.
Quant aux actions collectives effectuées dans les espaces publics ou de rue, elles constituent une méthode spécifique au travail de rue afin d’entrer en contact avec les jeunes, surtout ceux qui ne sortent pas de leur coquille. On n’impose rien, pas d’obligation, ni de norme. La seule présence du jeune aux alentours de l’activité suffit. Le collectif doit être patient et respecter ses principes d’approche : le groupe reste disponible et attend le moment opportun où un lien se tisse entre le jeune et le travailleur de rue.

Illustration : 20 minutes