Balladur_en_1995.jpgVingt ans après les faits, Edouard Balladur a été mis en examen, lundi 29 mai, par la Cour de justice de la République (CJR) pour « complicité et recel d’abus de biens sociaux », a déclaré au Monde une source judiciaire, confirmant une information du Canard enchaîné. L’ancien premier ministre, âgé de 88 ans, est soupçonné d’avoir financé une partie de sa campagne présidentielle de 1995 grâce à des rétrocommissions sur des contrats d’armement.
Cette mise en examen s’inscrit dans le cadre du volet ministériel de l’affaire de Karachi. L’une des hypothèses envisagées est que l’attentat ait été une mesure de rétorsion après l’interruption des commissions prévues par ces contrats. Peu après son arrivée à l’Elysée en 1995, Jacques Chirac avait décidé de mettre fin aux versements, qu’il soupçonnait d’avoir financé la campagne de son rival, et ancien premier ministre de François Mitterrand, Edouard Balladur.

Photo : lemonde.fr