Le GRECO appelle notamment la France à une réforme ambitieuse de la justice pour garantir son indépendance (réforme du CSM, alignement des conditions de nomination des procureurs sur les magistrats du siège). Condition indispensable d’un Etat de droit, et exigence démocratique forte, Transparency avait interpelé les candidats à l’élection présidentielle sur ce sujet pendant la campagne de 2017.
L’essentiel du rapport est toutefois consacré à l’exemplarité du Parlement, sujet auquel l’ONG avait dédié un rapport au printemps 2017. Le GRECO analyse notamment les avancées contenues dans la loi pour la confiance dans la vie publique, et pointe le chemin qu’il reste à parcourir.