Arme_de_policier.jpgEn février 2018, parallèlement au lancement de la police de sécurité du quotidien, une mission parlementaire a été nommée pour réfléchir à la conception d’un « continuum de sécurité » dans l’objectif d’améliorer la coordination entre les forces de l’ordre, les polices municipales et les agents de sécurité privée. Début septembre, les deux députés de la majorité désignés pour conduire cette mission ont remis leur rapport au Premier ministre Fauvergue, Thourot, 2018. Parmi les 78 mesures proposées, l’une a concentré toute l’attention médiatique : l’armement obligatoire des policiers municipaux sauf décision motivée du maire. Si elle devait être retenue, cette mesure procéderait d’une inversion du principe actuellement en vigueur, celui du non-armement sauf sur demande justifiée du maire.

Photo : lemonde.fr