Photo_erreur_404_par_Emilie_Ogez_sur_flickr.jpgDepuis quelques temps circule un chiffrage du coût de la criminalité en France. L’estimation avancée est de 115 milliards d'euros, ce qui représente 5,6 % du PIB. Repris par les médias et dans des discours politiques, ce chiffre a récemment encore servi comme préambule au rapport Benisti (mission parlementaire sur la prévention de la délinquance des mineurs). Cette évaluation est issue d’une étude de Jacques Bichot (économiste, professeur en retraite de l'Université Lyon 3, collaborateur régulier de l'Institut Montaigne, co-auteur avec Alain Madelin d'un livre intitulé Quand les autruches prendront leur retraite). Cette étude a été publiée sur Internet en avril 2010 par l’Institut pour la Justice, un groupe de pression qui œuvre pour des lois plus sévères afin « de débarrasser réellement la société des sadiques dangereux ». La lecture attentive de cette étude révèle de sérieux problèmes de méthode, des approximations confondantes et des partis pris évidents.