Tribune parue le lundi 16 novembre 2009 dans La Gazette des communes.

Le plan gouvernemental de prévention de la délinquance, annoncé le 2 octobre, n’arrive pas par hasard. Sur le terrain, les effets de la crise économique sont là et les tensions sont perceptibles. Dans une optique pragmatique, que penser de ce nouveau train de mesures ? Du national au local : quel partage des compétences ? quels partenariats réels et non formels ? quelle évaluation de l'existant ? que penser de la priorité donnée aujourd'hui à la vidéosurveillance ? Une autre politique locale de prévention n'est-elle pas possible ? et de surcroît plus efficace ?

Lire l'interview intégrale