too_old_for_this_shit.jpg« On ne fera pas baisser le racisme en trouvant des excuses sociologiques aux fanatiques », affirmait l’éditorialiste Caroline Fourest en mai 2015 dans un entretien à Libération. « J’en ai assez de ceux qui cherchent en permanence des excuses ou des explications culturelles ou sociologiques à ce qui s’est passé », expliquait, comme en écho, Manuel Valls quelques mois plus tard. Les ­attentats semblent avoir libéré, jusqu’au sommet de l’Etat, une rhétorique anti-sociologie. A intervalles réguliers, cette discipline se voit accusée de prendre fait et cause pour les terroristes, les délinquants ou les pauvres.