Le Bureau des droits de l'homme des Nations Unies a publié aujourd'hui un rapport qui analyse comment l'IA - y compris le profilage, la prise de décision automatisée et d'autres technologies d'apprentissage automatique - affecte le droit des personnes à la vie privée et à d'autres droits, y compris les droits à la santé, à l'éducation, à la liberté de mouvement, à la liberté de réunion et d'association pacifiques et à la liberté d'expression.
« L'intelligence artificielle atteint désormais presque tous les recoins de notre vie physique et mentale et même nos états émotionnels. Les systèmes d'IA sont utilisés pour déterminer qui obtient les services publics, décider qui a une chance d'être recruté pour un emploi et, bien sûr, ils affectent les informations que les gens voient et peuvent partager en ligne », a déclaré le haut-commissaire.